Qui sommes-nous ?

Le Plateau de la Verrière Equipe POAA 2018 web
Le plateau de la verrière

Relier comme on lie de nouveau quelque chose qui eût été. Comme relier le lieu de nouveau à l’Histoire de la Ville qui continue son fil, comme Paulina Plizga relie ses fils à travers la couture et son histoire personnelle, son identité polonaise. Paulina met en place son propre langage à travers le textile, domaine si familier de Roubaix, forte de son passé industriel textile. C’est un langage abstrait qui s’articule autour de la variété de tissus, de fils, qui forment sur le vêtement une composition abstraite.

Cette composition abstraite, ce questionnement de la couleur, c’est également ce qu’on retrouvera dans le travail de Virginie Gallois, mais par le prisme de la peinture acrylique. Ses compositions sont géométriques, évoquent souvent un paysage imaginaire avec des éléments et des couleurs récurrentes qui viennent apposer comme un signal. Virginie Gallois a aussi travaillé sur un paysage bien réel cette fois, celui de nôtre région à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale en proposant une réflexion sur l’événement historique et la mémoire.

Si l’abstraction peut être sur tissu, paysage sur toile, questionnement de la couleur, elle peut également s’articuler dans le noir et blanc, à la ligne claire, encre sur papier. C’est dans ce domaine là que l’on retrouve Alexis Wesolowski dont le langage s’articule uniquement sur papier et autour du dessin contemporain avant de proposer un travail écrit et des déclinaisons autour de techniques issue de la gravure.

La gravure, le multiple, l’encre de l’imprimerie d’Art, c’est le domaine privilégié d’Elia Patrouillault. Originaire des forêts ardennaises, Elia utilise l’Art de l’estampe pour déployer son monde onirique ensorcelé qu’elle a fait naître durant son cursus à l’école des Beaux-Arts de Tourcoing. Elle n’hésite pas à mener des impressions sur tissu et à les reprendre à l’aide de fils de laine ou de couture.

Depuis l’été 2019, Le plateau de la verrière compte un membre de plus, Lesley Plumey née à Liverpool en 1970, Lesley est diplômée des Beaux-Arts de l’Université de Coventry (Grande-Bretagne). Dans son travail de peinture, gravure et dessin, Lesley interroge ses racines irlandaises et écossaises, une histoire familiale marquée par les migrations, l’éloignement et le déracinement.

Chacune de ces singularités plastiques peuvent dialoguer et échanger sans problème autour d’axes majeurs que sont le fil textile, l’abstraction, l’imaginaire, le multiple, la composition. 

Toutes et tous posent le problème du langage à leur manière font force de propositions par la diversité plastique, garantissant au visiteur, un week-end ludique des plus riche. Virginie Gallois, Paulina Plizga, Elia Patrouillault et Alexis Wesolowski vous souhaitent une agréable visite au Plateau de la Verrière de Roubaix.

Virginie Gallois

Dessin, peinture,  gravure, Installation, vidéo, photographie

Je peins des espaces imaginaires, graphiques et picturaux.

Je peins des espaces imaginaires, graphiques et picturaux. Microcosmes chaotiques et/ou organisés, ces « paysages » révèlent la multitude, la profusion. Je décris  un monde métaphorique qui semble provenir de l’infiniment petit. Je m’intéresse à la notion de cycle, à l’existence, la nature, la force du vivant. Je cite les 4 éléments dans ma peinture et je laisse une très grande place à l’eau comme prisme formel et comme medium pour mieux voir et représenter. La définition d’une gamme chromatique peut-être un point de départ, la flaque toujours un commencement. L’eau déforme, l’eau transforme,  source de vie, ou de mort, elle dit tout et son contraire. Peindre est pour moi un voyage – initiatique – au coeur de la vie, un témoignage voire une preuve de vie. Via ces paysages révélés par le miroir -grossissant- de la flaque de peinture,  je pose des questions, je montre, je m’inspire et je construis. Partager le travail qui résulte de cette confrontation avec l’acte de créer est pour moi jubilatoire car c’est l’une des rares occasions de véritable rencontre.

Pour vous rendre sur son site internet, c’est ici

Sur sa page Facebook personnelle c’est ici

Elia Patrouillaut

Estampes brodées, peinture rehaussée, teinture végétale

La gravure, la teinture, la broderie, le dessin, la photographie. C’est l’ensemble de ces médiums, croisés, mélangés ou séparés, qui me permet d’exprimer mon intérêt artistique pour la forêt et le mystère qui l’entoure. Le fil que j’utilise pour broder mes estampes est le chemin qui mène à la contemplation, au silence et parfois au sabbat où les sorcières font rage. Il y a dans ma forêt quelque chose de l’ordre de l’onirique empruntée à la peinture romantique, aux contes, au cinéma, et à l’enfance.

Pour vous rendre sur sa page Facebook personnelle c’est ici

Paulina Plizga

Couture, dessin, art textile

L’inspiration vient de mes racines. Je tisse mes nids avec des fils tombés. Je peins les microcosmes avec mes chutes en lambeaux. Je perce mes carapaces millefeuilles en dansant avec ma machine à coudre. La couture est ma langue maternelle.

Pour vous rendre sur sa page Facebook personnelle c’est ici

 

Lesley Plumey 2018

Lesley Plumey

Dessin, gravure,peinture

La migration, le déracinement, la transmission familiale, l’enfance sont les thèmes qui s’invitent régulièrement dans mon travail pour dessiner une œuvre intime et personnelle.

La peinture et la gravure sont pour moi extrêmement liées, une technique nourrissant l’autre au fil de mes avancées dans une gamme chromatique restreinte et un graphisme aux lignes simples. J’aime la rigueur de la gravure, les étapes à respecter, les accidents de parcours, la profondeur des noirs, leur rapport avec les blancs, le vide. J’utilise le « wireframe » pour représenter le squelette d’un lieu, perdu, indéfini. Celui qui laisse au spectateur le soin d’imaginer l’histoire qui occupe cet espace dessiné.

Pour vous rendre sur son site internet, c’est ici

Sur sa page Facebook personnelle c’est ici

 

*

Alexis Wesolowski

Dessin, gravure, écriture, lecture performée

Mon travail de dessin est un langage graphique composé d’éléments simples réalisés à la ligne claire, mais agissant de manière complexe dans des compositions qui évoquent des architectures, des labyrinthes, des corps, des cartographies, des entrelacs, des fragments, des sutures et des ossatures tout en se jouant du réel. Ce travail de dessin est une base complémentaire de mon travail d’écriture poétique (que je performe et édite), qui se décline par une technique de gravure à ma charge, que j’expérimente et développe depuis plusieurs années. Mes problématiques sont purement artistiques et posent le problème du langage, du trait, des matériaux bruts (encres de gravure par exemple), le tout dans le but de développer une oeuvre singulière, dense et qui toujours s’échappe.

*Crédits photo : Christophe Cellier

Pour vous rendre sur sa page Facebook personnelle c’est ici